Toutes les représentations ont lieu

 au Théâtre Auditorium de Poitiers

  à 20 h 30

Jeudi 1er mars 2018

 

L'Avaleur

 

Jerry Sterner / Robin Renucci

Feu d’artifice théâtral. (La Terrasse) Une dénonciation éclatante de la corruption à tous les étages … d’une petite ville russe. Comment une comédie devient le drame satirique de la médiocrité humaine.

 

Crédit photo Jean-Christophe Bardot

Après « Le Faiseur » de Balzac, R. Renucci continue son parcours dans le monde de l’argent avec cet Avaleur qui a tout du dé-Faiseur d’entreprises. Comme Michel Vinaver, Jerry Sterner a usé de sa connaissance du monde des affaires pour écrire une comédie dramatique efficace.

 

La pièce

 

Écumeur de grands fonds, génie du rachat d'entreprise, prédateur, drôle, compulsif, fascinant, l’Avaleur possède un furieux appétit, appétit de vie, de pouvoir, d'argent... Il a en ligne de mire une entreprise attirante car florissante. En face, le PDG et son assistante, plus âgés, ont donné leur vie à l’entreprise. Ils croient en l’élargissement du bien-être général par l’industrie, ils aiment leur métier, se sont battus pour traverser les crises et en sont fiers. A travers le regard du gérant de l'entreprise interprété par Robin Renucci, narrateur conscient de la nouvelle donne qui se joue devant lui, le spectateur est placé face à ces deux camps, oscillant entre fidélité et détachement, lutte et désengagement

Un combat s'engage alors, un combat financier, moral, humain. Qui vaincra ? Le suspense est subtilement mené.

 

L’Avaleur est une satire des relations entre la finance et l’industrie. La critique est d’autant plus féroce qu’elle est documentée. Le public est conduit pas à pas vers la réflexion de fond.

 

La presse

 

- Du théâtre intelligent, drôle, formidablement joué et qui nous fait comprendre en profondeur les mécanismes huilés et secrets qui régissent notre nouveau monde. Artistikrezo

 

- Peut-on être drôle en parlant technique ? Subtil en jouant burlesque ? Double pari réussi par Robin Renucci et sa solide équipe de comédiens. C’est une fête pour les yeux, une rénovation de fond en comble du conte grinçant à la Voltaire. Les trois coups

 

- Xavier Gallais est prodigieux dans le rôle de ce carnassier sans scrupules Il est à la fois refroidissant et guignolesque. Il est à mourir de rire. Sceneweb

 

- L’éblouissante star populaire qu’est Robin Renucci apporte une touche inoubliable au personnage ambigu du narrateur. Il y a quelque chose de fracassé, dans la voix, dans le physique même de ce comédien, qui noue les tripes. Les trois coups